Si vous ne voyez pas cette page, cliquez-ici.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrit à la newsletter du site de l'ARD de Franche-Comté.

Newsletter n°86 - Juillet 2014 - Franche-Comté-Sur-Mers  
   
   

L’HISTOIRE DE LA FRANCHE-COMTÉ ET DE SON INDUSTRIE S’ÉCRIT AUSSI SUR LA MER !

 

Étonnante, audacieuse, la Franche-Comté a ce don de toujours nous surprendre et se trouve parfois là où on ne l’attend pas. Région française la plus éloignée de la mer, la Franche-Comté est pourtant présente sur tous les océans.

   
Déjà en 1678,  la Franche-Comté permettait à Colbert, alors Secrétaire d’Etat à la marine, de créer une marine française forte, grâce à ses ressources naturelles en bois. La forêt comtoise, jusqu’alors peu exploitée, est devenue une véritable réserve pour la construction des coques des vaisseaux, des ponts, des mats, des tonneaux et des poulies.
   
   
Plus tard, en 1967, c’est à Pontarlier que le Baron Bich fait construire son voilier pour participer à l’America’s Cup par l’architecte naval André Mauric auteur du fameux Pen Duick 6 et par le chantier suisse Egger. Le bateau, baptisé France, a été classé « Monument Historique » en 1992. Après être resté 20 ans sous une bâche, le France, fraîchement restauré, a retrouvé l’océan en Avril 2013.
   
   

N’oublions pas que c’est de Lons-le-Saunier, en 1934, que Paul-Emile Victor a embarqué sur le « Pourquoi pas ? » du commandant Charcot pour une longue carrière d’explorateur polaire… Qu’à la veille de la 2nde Guerre Mondiale, c’est dans la Lizaine, une petite rivière qui traverse le Doubs et la Haute-Saône, que Pierre Marti a expérimenté le puits à ultrasons, utilisé pour le sondage sous-marin et la réalisation de cartes sous-marines… Ou encore qu’en 1978, c’est sur le Doubs que Jouffroy d’Abbans, ingénieur et architecte naval a fait fonctionner le premier bateau à rames propulsé par une machine à vapeur. Autant d’exemples qui ont toujours apporté un peu d’univers marin dans notre région.

Aujourd’hui, la Franche-Comté ne fourni plus de bois pour la construction des bateaux mais elle est la première région industrielle de France et continue à exercer ses talents pour les activités marines. Grâce à son tissu industriel spécialisé en mécanique et en micromécanique, la Franche-Comté attire les grands du domaine maritime pour ses entreprises aux compétences reconnues qui ont l’habitude de travailler dans ce domaine.

   
   
   

APERÇUS EN BORD DE MER…

   
Nous nous sommes essayés à reconnaître les produits francs-comtois en les croisant sur les mers du globe.
   
Ainsi, nous avons aperçu les poulies de Dryade Créations (25) sur de magnifiques voiliers au large des côtes méditerranéennes. Lors d’une soirée privée sur un yatch nous avons reconnu le Cristal de Ravier (39), un mélange de bois et de verre acrylique utilisé pour l’aménagement du carré. Dans le port de Marseille, nous sommes passés à côté d’un chantier de rénovation d’un bateau et nous avons vu un homme appliquer la peinture de Vernijura (39) connue pour ses vertus antifouling qui préserve la coque des bateaux. Lors d’une petite partie de pêche, nous avons utilisé les hameçons triples de VMC Pêche (90) qui exporte ses hameçons dans plus de 70 pays. Sur un paquebot en Méditerranée, nous avons discuté avec un membre de l’équipage qui nous a affirmé que le navire était équipé du système de propulsion électrique de l’entreprise GE Power Conversion (90). Ceci n’est qu’un bref aperçu de nos trouvailles, de nombreux autres produits franc-comtois naviguent sur toutes les mers du monde! Vous pouvez nous aider à les découvrir !!
   
   
   

PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES OPTIMISTES GRÂCE À LA MER

 
Les Mers recouvrent 70 % du globe. 90 % du commerce mondial est transporté par voie maritime. Au niveau européen, 38 % du transport de fret s’effectue par la mer… Autant de chiffres qui laissent deviner l’importance de la mer dans l’économie mondiale.
   
   
De son côté, la France est à l’aube d’un nouveau tournant économique grâce à la mer. L’engouement des Français pour la mer se renforce de plus en plus et le pays a vu son industrie maritime grandir et se renforcer au fil des années. Ainsi aujourd’hui, l’industrie maritime représente une valeur supérieure aux secteurs automobile ou aéronautique à différents niveaux (emplois, valeur de production,…).
   
   

Des difficultés restent cependant à gommer… Comme, par exemple, la sous-exploitation du potentiel des deux premiers ports français (Marseille et Le Havre) qui ne sont pas suffisamment reliés à l’intérieur du pays.

Mais on sait d’après les experts que le domaine maritime contient quasiment toutes les solutions du développement économique. Capable de concilier celui-ci avec le développement durable, le secteur maritime est en expansion permanente et fera sûrement se retourner l’économie française vers son avenir. 

 

ARD Franche-Comté - 3 rue Victor Sellier - 25000 Besançon - France
Tél. : +33 (0)3 81 81 82 83 - Fax : +33 (0)3 81 81 99 40
contact@ardfc.org - www.ardfc.org

Mentions légales | Réagir, nous écrire | Visiter le site | Vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, cliquez-ici.