Si vous ne voyez pas cette page, cliquez-ici.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrit à la newsletter du site de l'ARD de Franche-Comté.

Newsletter n°88 - Octobre 2014 - Économie en Franche-Comté  
   
   

Un contexte économique mondial et national fragile…

   

Depuis la crise amorcée en 2008, le dynamisme économique mondial s’est essoufflé.  En 2012-2013, il a poursuivi son ralentissement. A l’été 2014, l’économie mondiale reste fragile et présente d’importantes disparités géographiques. Seuls les États-Unis parviennent à améliorer leur situation économique. Malgré ce rythme, les analystes prévoient une amélioration de cette croissance pour 2015 : + 3.3% pour le PIB mondial.                                 

Au niveau européen, les contrastes de performance des pays européens, avec des taux de croissance négatifs dans certains pays (Grèce, Italie, Espagne…), rendent l’Europe très fragile. L’économie française, de son côté, reste fortement dépendante du contexte européen. 60 % des exportations et des importations françaises (en valeur au 1er semestre 20141) concernent ses partenaires européens. Dans ce contexte, l’activité européenne influe directement sur la production nationale et notamment la production industrielle.

Au regard d’une situation économique et politique mondiale instable, la survenue inattendue d’évènements, le travail des prévisionnistes est particulièrement délicat.

Cependant face à la reprise du commerce mondial au 2ème semestre 2014, qui pourrait se poursuivre sur 2015, les analystes envisagent un accroissement de la demande internationale à destination des entreprises françaises.

Malgré une amélioration à l’été 2013, le « climat des affaires » connaît une stagnation depuis un an2. Les investissements ont connu une nouvelle baisse au 1er trimestre 2014 (-0,5 %) mais devraient néanmoins légèrement progresser à fin 2014 (+0,7 %, après -0,6 % en 2013)3.

   

La Franche-Comté doit poursuivre ses efforts

   

Dans ce contexte, la Franche-Comté, région de tradition industrielle, a énormément souffert de la crise et continue d’en subir les effets.

Au premier trimestre 2014, alors que l’activité se stabilisait au niveau national, l’économie franc-comtoise continuait à montrer des signes de dégradation. Par ailleurs, en 2012-2013, les entreprises de la région ont rencontré des difficultés en termes de capacité à l’export. Finalement, la contribution de la Franche-Comté au commerce extérieur national se stabilise à 2,1 % en 2013 et serait en légère hausse à 2,2 % au 2ème trimestre 2014.

Les partenaires économiques de la Franche-Comté sont principalement européens avec un total de 65 % des exportations en 2013, et 60 % des importations :

  • L’Allemagne est au 1er rang avec 12 % des exportations et 18 % des importations,
  • La Suisse étant au 2ème rang pour les importations avec 17 % du total et au 3ème rang pour les exportations avec 8,7 % du total, à égalité avec l’Italie.

En terme d’emploi, jusqu’au début des années 2000, la Franche-Comté se positionnait 2 points en dessous du taux de chômage national. Entre 2002 et 2007, le taux de chômage régional, en forte hausse,  a pratiquement rejoint le taux national.  Début 2014, il était établi à 9,2 % de la population active en Franche-Comté. L’écart n’est plus que de 0,5 point avec les 9,7 % nationaux.

En revanche, l’emploi transfrontalier est, lui, en nette progression. A la fin du 1er semestre 2014, ce sont près de 31 000 Francs-Comtois qui travaillent en Suisse(800 de plus en 6 mois). L’emploi intérimaire, quant à lui, connaît quelques fluctuations mais est globalement en hausse conformément à la dynamique nationale.

 

Quelles sont les perspectives régionales ?

 

L’activité de la Franche-Comté repose essentiellement sur des bases productives et exportatrices. Il est donc important de prendre en compte les tendances géopolitiques actuelles à l’échelle mondiale car les principaux secteurs industriels francs-comtois sont directement impactés par la situation des marchés de ces régions du monde.

Cependant, la reprise du commerce mondial annoncée pour 2015 devrait se répercuter positivement sur l’activité des principaux partenaires de la France et donc rebooster les carnets de commandes des entreprises franc-comtoises. De plus, la situation favorable de la Suisse devrait continuer de profiter à l’emploi transfrontalier et les Francs-Comtois pourront donc en bénéficier.

 

Un « mal-investissement » au niveau national…

 

L’Europe accuse un retard important face aux États-Unis en termes d’investissement. La France dirige ses investissements vers des secteurs peu porteurs tel que l’immobilier plutôt que de se concentrer sur la production de haute qualité, par exemple. De même, le pays ne s’axe pas suffisamment sur la formation pour favoriser ses investissements.

Cette situation pourrait, à terme, impacter les capacités de rebond des entreprises et leurs capacités technologiques et finir par diminuer l’attractivité de la zone euro.

________________________________________________________________

1 Source Ministère des Finances, Le chiffre du commerce extérieur, août 2013
Source Insee, Note de conjoncture juin 2014
Source Insee, Note de conjoncture juin 2014
L’OFS suisse comptabilise les contrats frontaliers à partir de la première heure de travail, ce qui peut surestimer la réalité de la transfrontalité. Selon la CCI du Doubs, la réalité serait plus proche de 25 000 francs-comtois à la même période.
   
   
   
   
   

Les analyses présentées ci-dessus ont été réalisées par l’ARD FC dans le cadre de la production annuelle d'une Note de conjoncture économique en Septembre 2014 commandée par le Conseil Régional de Franche-Comté.

Les  études économiques, les fiches de veille, les outils d'observation et de mutualisation des données sont généralement rédigées par le Service Intelligence Territoriale de l’ARD composé de quatre personnes possédant les compétences suivantes :

   
   

Le Service Intelligence Territoriale remplit deux missions principales : la maîtrise de l’information territoriale, et la mutualisation des connaissances du territoire.

L’objectif est multiple :

  • fournir des argumentaires qualifiés pour les prospecteurs de l’Agence,
  • répondre aux demandes d’expertises des territoires,
  • accompagner les démarches de développement territorial.

 

L’équipe dispose d’un ensemble d’outils et de compétences pour analyser et valoriser les territoires.

Des compétences :

   

Des outils : 

   
>> Pour en savoir plus, consultez la page dédiée au Service Intelligence Territoriale 
   
   
   
   
   

En raison des dernières élections municipales fin mars 2014, les membres des organes de gouvernance de l’Agence ont été renouvelés :

Pour connaître la gouvernance actuelle de l’ARD Franche-Comté :

 

   

 

ARD Franche-Comté - 3 rue Victor Sellier - 25000 Besançon - France
Tél. : +33 (0)3 81 81 82 83 - Fax : +33 (0)3 81 81 99 40
contact@ardfc.org - www.ardfc.org

Mentions légales | Réagir, nous écrire | Visiter le site | Vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, cliquez-ici.